Trail N Loue - Alex

Publié le par Alex

 

Après presque 2 mois sans dossard, je suis de retour sur un trail, toujours de l’autre côté de la frontière.

Rendez-vous dans le charmant petit bourg de Mouthier Haute Pierre pour le Trail N Loue. Au menu du grand parcours, 29km et 1’300m d+ de sentiers.

 

1

 

Après une semaine et une nuit bien humides, c’est finalement sous le sec, et avec même un peu de soleil, que le départ est donné pour environ 160 coureurs. On commence à fond par 500m de descente, un peu de plat, puis les choses sérieuses commencent. C’est sur une route bétonnée bien glissante que débute la montée, ça patine mais je trouve mes appuis

« T’as mis des bons crampons » me lance Sange Sherpa

 

2

 

Un peu surpris, je me retrouve en tête lorsqu’on attaque la montée plus raide sur sentier. Mais rapidement, Arnaud Perrignon reprend les rennes. J’essaye de ne pas laisser un écart trop important vu que je me sens super bien.

Après 3km, on retrouve une très courte portion de route, je suis toujours une trentaine de secondes derrière lui, par contre je ne vois personne derrière moi !

On se retrouve alors sur une portion « en crête », le belvédère du Moine, un peu casse pattes, où j’ai beaucoup plus de mal à relancer.

On continue une belle portion à travers champs, puis on commence la descente.

Au 8e kilomètre, je ne prends pas le temps de m’arrêter au ravitaillement et je préfère me lâcher dans la descente et à ma grande surprise, je reviens sur Arnaud juste avant le village de Lods. Petit détour très joli dans le village, on passe sous une arche mais rapidement les choses sérieuses recommencent et une montée à travers champs et au milieu des vaches se présente.

Je vois bien qu’Arnaud est plus frais, et je préfère ne pas faire le forcing pour l’accrocher, nous ne sommes même pas encore à mi course !

La pente s’élève et on se retrouve presque dans un pierrier. J’ai l’impression de retrouver ma chartreuse natale ! Mais les cuissots sont déjà durs ! Quelques spectateurs nous attendent à la sortie de cette pente. Je ne relance pas immédiatement, et je vois au loin Arnaud qui a bien accentué son avance. C’est d’ailleurs la dernière fois que je vais l’apercevoir !

 

3

 

On longe la falaise direction le vrai sommet de Hautepierre. Un magnifique paysage s’offre à nous bien que je ne prenne pas vraiment le temps de l’admirer.

Je commence la descente et à nouveau, je ne m’arrête pas au ravitaillement dans le village. C’est la mi course ! Je ne connais pas vraiment le profil, mais je sais qu’on a fait la plus grande partie du dénivelé !

 

On rentre alors dans la forêt pour attaquer une très longue descente, mais entrecoupée de quelques remontées, petits coups de culs et autres danger technique !

Après 21km, je suis au bord de la rivière, sur un magnifique monotrace. C’est très agréable de courir ici, mais pas toujours facile car il y a sans cesse de petites remontées et mes cuissots commencent à crier au secours !

 

Voici le « fond du trou », c’est la source de la Loue. Quelques spectateurs m’encouragent, et je zappe encore le dernier ravitaillement afin de continuer ce monotrace de l’autre côté de la rivière cette fois ci

Il faut rester concentré car il y a plusieurs zones très glissantes, mais j’essaye de relancer le mieux possible.

A partir de là, les kilomètres restant sont écrits sur des panneaux, le compte à rebours est lancé !

 

Et là, grosse surprise, on se retrouve tout proche d’une grotte, vers une autre source, et il faut remonter un véritable mur au milieu d’énormes rochers ! Je dois être honnête, cette courte montée me casse complètement !

Un spectateur m’annonce que ça va redescendre très bientôt et que l’arrivée n’est plus loin

 

45

 

En effet, on rejoint un sentier plus large et je double alors des coureurs des autres parcours en les encourageant au passage. Au pied du village, il me reste à remonter exactement les 500m que nous étions descendus au début de la course ! Mais quand ça sent l’écurie, les jambes font beaucoup moins mal !

 

L’arche est là, je franchis la ligne en 2h26m30s, 2e à 2m30s d’Arnaud Perrignon. Sangé Sherpa arrivera 1m30s après moi.

 

6

 

J’ai mal aux jambes, mais je suis très content de ma course. Le parcours était magnifique, difficile car casse patte mais un trail très bien organisé par une équipe d’étudiants ! Le soleil sortant, c’était parfait pour partager la toujours très attendue bière d’après course (surtout quand elle est locale) avec Sangé Sherpa, Nico Binet, Jeremie Chapuis, Jean-Marie Thévenard et ceux que j’oublie !

 

7

 

A noter que pendant la course, j’ai bu 600mL de Bio Drink Punch Power et mangé 1 Speed Gel, 1 gel Cherry Bomb et 1 Punchybar Banane

 

Pour la suite, ce sera sûrement du côté de la Vallée de Joux ;-)

 

(photo Trail N Loue & Passion Trail)

 

8

Publié dans Trail 2014

Commenter cet article

Noémie 02/05/2014 13:28

Désolée de t'avoir abandonné pour cette course... Une fois de plus tu as cartonné et tu t'es bien fait plaisir... Tu arrives même à ne plus te blesser, un immense BRAVO ! Je suis très fière de
toi
Je serai là pour la prochaine course, avec l'appareil photo et/ou la cloche !
Bisous

frères-fun 02/05/2014 17:24



Je cours pendant que tu bosses!
Mais j'ai eu le droit à mon massage en rentrant donc tout va bien!



Yorick 01/05/2014 14:07

Je note que plus ça va plus tu te drogues pendant les trails ;D
Moi, ce week-end, j'ai bu 2.5 litres d'H2O de H2O et mangé, en tout et pour tout 4 Tucs et 3 morceaux de chocolat
Ah, j'oubliais le verre d'eau gazeuse et celui de Coca!!!^^

Bravo pour ta course et bonne récup'!

frères-fun 02/05/2014 17:24



Que de la drogue Bio! Mais bon, franchement, 2h30 sans rien prendre, ça commence à faire long!